Seine-Saint-Denis Acueil Seine-et-Marne Val-de-Marne

Pourquoi choisir le Sgen-CFDT ?

Des syndicats, dans l’éducation nationale, il y en a ! Et pour s’y repérer on a parfois l’impression qu’il faut un master en sciences-politiques. Voici donc quelques éléments qui permettent de différencier le Sgen-CFDT de ses collègues.

Innovation pédagogique

Un syndicat aux idées larges

Le Sgen-CFDT  regroupe, dans la CFDT, tous les personnels de l'Éducation nationale, de la Recherche publique, de l'Enseignement agricole public et de Jeunesse et Sports. C’est donc un syndicat général qui regroupe des adhérents aux statuts et aux missions diverses. Rien de mieux pour avoir une vision globale de l’évolution de nos métiers et éviter le corporatisme primaire.

Un syndicat novateur

Au Sgen-CFDT, nous sommes convaincus que l’éducation nationale doit profondément évoluer pour faire face aux défis de la société actuelle. C’est pourquoi nous soutenons activement les initiatives locales et nationales qui vont dans le sens d’une évolution des pratiques. Travail en équipe, interdisciplinarité, nouvelles formes d’évaluation et utilisation des nouvelles technologies, voilà des thèmes qui nous sont chers.

Un syndicat en pointe sur les débuts de carrière

Depuis des années, le Sgen-CFDT a fait des conditions d’entrée dans le métier une priorité. Parce qu’il n’est pas normal que les postes les plus difficiles soient systématiquement réservés aux plus inexpérimentés, parce qu’enseigner est un métier qui s’apprend, le Sgen-CFDT revendique de meilleures conditions de travail pour les débutants. Ce militantisme a permis d’obtenir dans beaucoup d’académies des mesures en faveur d’une meilleure affectation des néo-titulaires.

Un syndicat réformiste et exigeant

Convaincu de l’importance du dialogue social le Sgen-CFDT est un syndicat réformiste, mais aussi un syndicat exigeant, pour lequel la négociation n’équivaut pas à un renoncement.


Etre un syndicat réformiste ne signifie pas tout accepter. Ces dernières années, le Sgen-CFDT a su montrer clairement son opposition à certaines politiques aux conséquences dramatiques pour l’éducation nationale comme les suppressions de postes ou la suppression de la formation initiale.  

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le projet du sgen ici.

 

 

 

ImprimerE-mail